bracelet bouddhiste

Le pouvoir des bracelets bouddhistes

Très tendance cette année, les bracelets bouddhistes arborent tous les poignets. Ils se déclinent d’ailleurs de plusieurs couleurs, selon les pierres qui les composent. Ainsi, ils se mêlent aisément à un look élégant, mais peuvent aussi agrémenter un style plus excentrique.

Ils existent aussi sous forme de colliers à porter autour du cou ou sur son poignet. Mais ces mâla, selon leur nom traditionnel, n’auraient pas seulement le pouvoir de compléter votre tenue avec originalité. En effet, ils seraient dotés de véritables vertus.

Prêts à découvrir le pouvoir des bracelets bouddhistes ? C’est par ici !

L’origine des bracelets bouddhistes

Comme leur nom l’indique, les bracelets bouddhistes sont issus de la culture asiatique. En effet, ces bijoux particuliers sont nés en Inde, avec l’émergence du bouddhisme. Souvent, on les compare aux chapelets chrétiens, de par leur origine religieuse.

Ainsi, ils revêtent un peu la même fonction dans leur tradition d’origine. Les « mâla », de leur véritable nom, sont effectivement utilisés pour la prière et la méditation.

Leurs perles servent ainsi à compter les mantras récités par le pratiquant ou à chasser ses pensées négatives. De ce fait, ce bracelet a une grande importance dans la symbolique bouddhiste.

De plus, les mâla religieux comptent tous 108 perles, selon la tradition bouddhiste. Ce nombre représente ainsi plusieurs étapes de la vie du Bouddha.

On pense notamment à ses 108 épreuves pour atteindre l’illumination, les 108 passions, mais aussi aux 108 noms de la divinité.

Dans une certaine acceptation, ce nombre est emblématique de trois concepts. Le chiffre 1 ferait ainsi référence au Dieu unique, le 0 à l’accomplissement de la pratique spirituelle et le 8 à l’infini de l’univers.

De la même manière, certains religieux pensent que le 108 représente les 10 800 respirations estimées que l’être humain exécute chaque jour.

Le pouvoir des pierres

Néanmoins, la force des bracelets bouddhistes ne tient pas seulement de leur symbolique. En effet, ces bijoux spirituels se composent de pierres précieuses ou semi-précieuses. Ce choix de matériau n’est évidemment pas laissé au hasard, puisqu’il est lié à la lithothérapie.

En fait, cette science se concentre sur le pouvoir thérapeutique des cristaux. Chaque pierre émettrait effectivement des vibrations spécifiques, capables d’agir sur notre corps, mais aussi sur nos chakras.

Ainsi, les mâla bouddhistes ont tant une importance pour leur fonction dans la religion que pour leurs bienfaits. Mais heureusement, il n’est pas nécessaire d’être croyant pour bénéficier des vertus des pierres.

Pour l’heure, aucune étude scientifique n’a évidemment mené à la confirmation du pouvoir des cristaux. En effet, il n’est pour le moment pas possible, scientifiquement, de déterminer si les pierres transmettent des vibrations qui pourraient agir sur nous.

Cependant, la lithothérapie est de plus en plus populaire au sein de nos sociétés occidentales. Nombreuses sont les personnes qui se tournent effectivement vers cette médecine alternative pour guérir certains maux mentaux ou spirituels, ou tout simplement pour augmenter leur chance ou se protéger du mauvais œil.

Certaines seraient notamment en mesure d’améliorer notre humeur, notre confiance en nous-mêmes, notre empathie, notre sagesse, voire notre communication.

Selon les experts, les cristaux pourraient également avoir un impact plus important sur les personnes selon leur signe astrologique, leur personnalité ou leur sensibilité.

Les vertus des pierres, bien ancrées dans nos coutumes

Si les pierres sont aujourd’hui si populaires, ce n’est certainement pas une croyance récente. En effet, les cristaux font partie des traditions de nombreuses civilisations depuis la nuit des temps.

Des archéologues ont notamment retrouvé des bijoux sertis dans presque toutes les parties du monde, de l’Asie de l’Est à la Méditerranée, en passant par le nord de l’Europe.

En Égypte, les pharaons portaient par exemple de l’aigue-marine et de la pierre du soleil pour se protéger du mauvais œil.

En Grèce, il était coutume de se parer de certains cristaux pour être apprécié des dieux ou avoir de la chance lors des conquêtes maritimes. De leur côté, les Vikings privilégiaient la citrine lorsqu’ils partaient au combat.

Ce cristal de la même couleur que l’astre du jour était alors censé leur éviter un destin funeste. En Asie, on attribuait aux pierres des vertus thérapeutiques, pour soigner les blessures ou délivrer des malédictions.

Ainsi, on comprend que l’Homme a toujours fait appel aux cristaux pour se protéger, se porter chance ou se soigner.

La lithothérapie n’est donc qu’une adaptation moderne de ce que nos ancêtres font depuis plusieurs siècles. Néanmoins, elle semble connaître un véritable essor ces dernières années, avec l’émergence des médecines alternatives.

De plus, elle s’inscrit dans un nouveau désir de prendre soin de sa santé mentale et de son bien-être. En effet, les pierres pourraient agir sur certains aspects de notre existence, comme les traumatismes ou les blessures psychologiques.

Plus que de simples talismans, elles seraient donc de véritables alliés pour ceux qui les portent. D’ailleurs, il est possible de trouver une pierre spécifique, selon notre personnalité et notre signe astrologique. Alors, déterminés à trouver le cristal qui vous correspond ?